Mines: la RDC «perdante» sur les «contrats chinois» de 2008, selon l’ONG Afrewatch

Qu’est devenu l’argent des contrats chinois en RDC ? Selon une ONG congolaise, Afrewatch, l’État serait largement perdant dans ce qui avait été qualifié en 2008 de « contrats du siècle ». Un consortium d’entreprises chinoises devait accorder 6 milliards de dollars de prêts au pays et bénéficié d’un accès privilégié à ses ressources minières. Afrewatch s’est penché sur cette convention « mines contre infrastructures ».

Afrewatch a enquêté pendant cinq mois sur la Sicomines et la convention sino-congolaise de 2008, qui est à l’origine de la création de cette joint-venture. La Chine devait accorder plus de 6 milliards de prêts à la RDC : 3,2 milliards de dollars pour créer la Sicomines et 3 milliards de plus pour réaliser des infrastructures nécessaires au pays. En échange, Pékin devait obtenir une exonération totale de taxes et près de 70% des parts dans leur joint-venture. La Sicomines devait rembourser ces prêts avec les bénéfices réalisés sur une exploitation de cuivre aux réserves estimées entre 7 et 10 millions de tonnes, selon les époques.

Seulement la moitié du prêt a été versée

13 ans après, pour Afrewatch, la Chine et la RDC n’ont réalisé que moins de 50% de leurs engagements et la partie congolaise est largement perdante. Non seulement, moins de la moitié de l’argent prévu a été effectivement prêté par la Chine, soit près de 3 milliards. Mais la Sicomines n’a même pas touché l’intégralité de cette somme. Il y a 800 millions de dollars dont l’utilisation reste injustifiée.

Toujours selon l’ONG, alors que peu d’infrastructures ont été réalisées, la production de cuivre a, elle, bel et bien commencé depuis 2015. Cela fait partie des raisons pour lesquels Afrewatch demande un audit et la révision de la convention sino-congolaise.

Lire la suite sur RFI

Cristiano Ronaldo fait la promotion de l’eau, Coca-Cola perd 4 milliards de dollars

En écartant les bouteilles de Coca-Cola placées devant lui lors d’une conférence de presse de l’Euro 2021, l’attaquant portugais Cristiano Ronaldo a fait chavirer l’action du groupe américain, un des sponsors de l’événement. 

La scène ne dure qu’une poignée de secondes, mais elle a suffi à faire chuter le cours de l’action Coca-Cola. Elle s’est déroulée lundi 14 juin, à la veille de la rencontre entre le Portugal et la Hongrie en phase de poules de l’Euro 2021. À peine installé au pupitre pour la conférence de presse d’avant-match, Cristiano Ronaldo éloigne les deux bouteilles de soda posées devant lui et brandit une bouteille d’eau.

Cristiano Ronaldo’s body is a temple 😅 pic.twitter.com/zTnIgMwda5— ESPN FC (@ESPNFC) June 15, 2021

Le geste a coûté 4 milliards de dollars au géant américain. En une demi-heure, l’action du groupe est passée de 242 milliards de dollars à 238 milliards de dollars, soit une perte de 1,6% en Bourse. Et pour cause : désormais meilleur buteur de toute l’histoire de l’Euro avec 11 réalisations, Ronaldo est suivi par 400 millions de fans sur les réseaux sociaux.

Hier, le Français Paul Pogba a répété le même geste, en écartant cette fois une bouteille de bière. « Coca-Cola et Heineken ont misé 40 à 50 millions d’euros pour être partenaires de l’UEFA ou de la compétition. Et à travers ce geste, même si l’organisateur leur confère des droits et une visibilité, ceux-ci sont remis en cause par les acteurs du jeu eux-mêmes. Ce qui pose peut-être la question de l’avenir du sponsoring », remarque Vincent Chaudel, économiste, spécialiste du football chez Ineum Consulting.  

La défiance de Ronaldo envers Coca-Cola et de Paul Pogba vis-à-vis d’Heineken, si elle marque une nouvelle tendance pour une alimentation saine, risque toutefois d’être sévèrement sanctionnée.

Par ailleurs, si Cristiano Ronaldo attache une très grande importance à son corps d’athlète et à une alimentation équilibrée, cela n’a pas toujours été le cas. Il avait, il fut un temps, un menu à son nom chez KFC : la « Ronaldo Box », avec du poulet frit, des frites et un Pepsi géant. Il a même tourné des spots de publicité pour Coca-Cola lorsqu’il était plus jeune.

Par RFI

Arrivée à Goma de Félix Tshisekedi

C’est dans la nuit du samedi que le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi est arrivé à Goma en début de soirée à bord d’un aéronef de la compagnie CAA.

Maitre Gims sur le racisme

« Je suis un enfant du peuple de France ».

Derrière ses inévitables lunettes noires, Gims nous parle de son destin, de son regard sur la France d’aujourd’hui, et de ses rêves d’Opéra. GIMS est « Le Portrait de la Semaine » d’Audrey Crespo-Mara.
Ce dimanche, dès 18h20 sur TF1.

Suivez la vidéo dans laquelle il explique sa compréhension du racisme en France ICI

Football: nés en Afrique, héros de l’Euro

Plus de 30 joueurs nés sur le continent africain ont déjà participé à une phase finale du Championnat d’Europe des nations – dont la 16e édition débute ce 11 juin 2021 à Rome – et 6 d’entre eux ont même remporté la compétition.

On peut être né à Bamako et devenir champion d’Europe : Jean Tigana l’a fait en 1984. On peut être né à Dakar et gagner l’Euro : Patrick Vieira l’a fait en 2000, aux côtés de Marcel Desailly, lui-même né à Accra. Pendant plus de 30 ans, seuls ces 3 Africains de naissance ayant revêtu le maillot bleu de l’équipe de France avaient pu décrocher le Graal sur le Vieux Continent : le trophée Henri-Delaunay, du nom du Français inspirateur de la compétition et premier secrétaire général de l’UEFA (en 1954). Mais, au terme de l’Euro 2016, le contingent de joueurs nés en Afrique sacrés champions d’Europe a doublé et ce n’est pas la France qui l’a emporté cette fois-ci. Dans la sélection portugaise qui a surpris les Bleus au Stade de France, il n’y avait pas moins de 3 joueurs nés en Afrique : le milieu défensif Danilo Pereira (qui joue désormais au PSG), originaire de Guinée Bissau, son alter ego William Carvalho (Betis Séville), natif d’Angola, ainsi que Eder (Lokomotiv Moscou), auteur du but de la victoire lusitanienne en finale, lui aussi né à Bissau.

Une trentaine de joueurs nés en Afrique…

Si on trouve désormais 6 Africains de naissance au palmarès de l’Euro, ils sont bien plus nombreux à être nés sur le « continent noir » et à avoir participé à la compétition. On en dénombre une trentaine (voir liste ci-dessous) et le plus fort contingent dans l’histoire du Championnat d’Europe des nations ne se trouve pas en France mais au Portugal. Pas moins de 14 joueurs nés en Angola, au Mozambique, au Cap-Vert, en Guinée-Bissau, à Sao Tomé, en RDC et même en Afrique du Sud ont ainsi été retenus par les sélectionneurs portugais successifs pour une ou plusieurs éditions de l’Euro. Et, dès la première qualification du Portugal pour la phase finale, en 1984 en France, un attaquant né 32 ans plus tôt à Benguela a éclaboussé la compétition : Rui Manuel Trindade Jordao a marqué un doublé contre l’équipe de France de Platini et Tigana (3-2 AP), en demi-finale à Marseille, et a failli l’éliminer… 32 ans avant le but d’Eder en finale. Décédé en 2019 à 67 ans, Jordao reste le premier buteur de l’Euro né en Afrique.

Lire la suite sur RFI.FR

Par Xavier Barret

COVID-19: Martin Fayulu se fait vacciner, les réactions bouillonnent sur les réseaux sociaux

Il y a quelques heures, le politicien Martin Fayulu a posté sur son compte Facebook une photo accompagnée d’un message annonçant s’être fait vacciné contre la COVID-19.

“En toute responsabilité, j’ai été vacciné contre la COVID-19 ce matin à Kinshasa. Bien que le vaccin ne soit pas obligatoire, je recommande néanmoins aux Congolais de se faire vacciner pour se prémunir de la #COVID19”, a-t-il écrit.

Les réactions sont tout de suite venues de partout ; certains l’encouragent et félicitent ce geste qu’ils considèrent de responsable et digne de sensibilisation dans la lutte contre la COVID-19, alors que d’autres lui rappellent ses propos contre l’existence même de la maladie au début de la pandémie. Comme pour dire à l’ère des réseaux sociaux, rien n’est perdu dans l’air!

Par la rédation

Urgent: Grave révélation d’Israël Mutombo dit SANGO

Le journaliste d’investigation, responsable de la célèbre émission BOSOLO NA POLITIK, révèle qu’au cours d’un travail de contrôle qui vient d’être fait à la banque centrale conjointement par l’IGF et le dircab du Chef de l’État, il s’est avéré au plus grand étonnement l’existence de canaux donnant accès à partir des cartes bancaires spéciales octroyées depuis plusieurs années à quelques caciques du FCC dont Emmanuel CHADARY, KINKAYA BIN KARUBI, et autres, pour leur permettre de retirer quand et où leur semble bon de milliers de dollars à partir du trésor public de la RDC. Un délit qui doit inévitablement, selon ce journaliste, être connu par le gouverneur de la Banque Centrale du Congo.

Selon ces révélations faites par le présentateur principal de BOSOLO NA POLITIK, tous ces Kabilistes détenaient encore ces cartes bancaires spéciales et s’offraient les fonds en provenance du trésor public jusqu’à très récemment, moment où cette mission de contrôle dont a pris part l’I.G.F découvre l’existence de ce circuit qui donnait la possibilité à des individus de s’offrir l’argent des impôts, taxes et autres, que paient les contribuables congolais.

Par Oeil de l’intelligence officiel.

Lancement officiel du parti Ensemble de Moise Katumbi [Vidéo]

Nyiragongo / Eruption:” j’aurai pu déjà être là, mais aucun aéroport ne peut recevoir les avions”Félix Tshisekedi

Nyiragongo / Eruption:” j’aurai pu déjà être là, mais aucun aéroport ne peut recevoir les avions”

Félix Tshisekedi

La Gouverneure AI du Lualaba se réjouit des solutions d’accès à l’eau potable pour les Lualabais

Vénus : un signal radio intrigue les scientifiques

La sonde solaire de la NASA, Probe, a récemment détecté un signal radio naturel dans l’atmosphère de Vénus. C’est la première fois qu’il est possible de prendre le pouls de l’atmosphère de Vénus en près de 30 ans, et d’autres découvertes importantes risquent de s’ensuivre.

La sonde Parker, qui doit étudier le soleil, profite de son passage près de Vénus pour l’observer. C’est donc l’occasion pour les scientifiques de la NASA de mesurer différents paramètres des couches qui composent son atmosphère.

Le fameux signal radio correspond à des ondes à basse fréquence qui proviennent de l’ionosphère. La sonde Galileo a d’ailleurs détecté des signaux semblables dans l’atmosphère de Jupiter. Cette couche atmosphérique contient du plasma, qui émet naturellement des ondes qui sont détectables par certains instruments utilisés par la NASA.

Vénus n’a pas de champ magnétique (comme c’est le cas pour la Terre). Les scientifiques s’étonnent donc du fait que l’ionosphère s’amincit durant le minimum solaire.

Ces données aideront la NASA à mieux comprendre comment Venus, autrefois semblable à la Terre, a tant divergé de la trajectoire de sa proche cousine. Les deux planètes partagent effectivement une taille, une structure et une base rocheuse similaires.

Par Météo Média

Au nom des tous mes enfants, la loi sur la congolité de Noël Tshiani est-elle raciste?

Extrait d’une lettre ouverte d’un indigné congolais au parlement congolais.

Nos enfants nés d’un parent non congolais, en quoi sont ils moins congolais que Noël Tshiani?

Pourquoi Noël Tshiani pense qu’il est plus Congolais que Koffi Olomide, né d’une mère muluba et d’un père ouest-africain? Regardez la richesse culturelle que la RDCONGO allait perdre si on appliquait la loi Noël Tshani!

Cette loi est une forme de discrimination qui pourrait commencer par la présidence et se terminer par d’autres discriminations basées sur le sexe du postulant ou à son ethnie comme choix pour accèder à un emploi.

Pour moi, cette loi est injuste et dangereuse car elle pourrait plonger notre pays la RDC dans un cycle d’insecurité.

Ne soyons pas naïfs et ne faisons pas d’erreurs qui peuvent donner une excuse pouvant déclencher des progromes et des épurations ethniques aux esprits faibles et mal intentonnés, pour saboter notre pays et déclencher la balkanisation de l’ex-Zaire tant rêvée par les ennemis du peuple congolais.

La loi Noël Tshiani est une porte de pandore pour l’avenir de notre pays.

Pour qui roule Noël Tshiani?

La main noire qui téléguide Tshiani veut voir la RDCONGO disparaitre, et voici son stratagème après avoir tout perdu : utiliser son pion, sa dernière carte Mr Noël Tshiani…
Quand la main noire se cache derrière Noël Tshiani et jette un os dans un enclos rempli des chiens, que pense-t-il qu’il arrivera?

Par le pasteur Lazare Rabbouni

Instagram pour enfants : des experts en santé sonnent l’alarme

Facebook lancera prochainement «Instagram Kids», une nouvelle version de l’application Instagram destinée aux enfants de moins de 13 ans. Des experts en santé publique s’opposent à cette initiative qui la considère comme nuisible à la santé mentale des enfants et à leur développement.

Dans une lettre adressée à Mark Zuckerberg, des experts de la santé publique aux États-Unis ont demandé au patron de Facebook de renoncer à son projet «Instagram Kids» qui « expose les enfants à de grands risques de santé mentale ..et une menace pour leur développement psychique et émotif».

«L’accent mis par Instagram sur le partage de photos et l’apparence rend la plate-forme particulièrement inadaptée aux enfants qui se trouvent au milieu d’étapes cruciales de développement de leur estime de soi», ont précisé des experts de la santé publique et des organisations américaines de protection des enfants, cosignataires de la lettre.

«Les enfants et les adolescents (en particulier les jeunes filles) ont appris à associer des photos trop sexualisées, retouchées, mises en scène séduisante avec la popularité et l’attention qu’ils peuvent récolter sur un réseau social», ont-ils ajouté

Les enfants de moins de 13 ans n’ont pas, techniquement, un accès à Facebook, Instagram. Ils réussissent toutefois à contourner ces mesures selon FACEBOOK. Ce qui motive le lancement d’Instagram Kids selon un porte-parole du réseau social. « Les enfants sont connectés sur les réseaux sociaux…il faut leur offrir un environnement protégé pour qu’ils puissent échanger en toute sécurité avec leurs amis »

Ce que les réseaux sociaux ne disent pas c’est qu’elles tentent de conquérir un marché captif des enfants, un potentiel marché lucratif d’usagers qui seront fidélisés à la marque durant leur jeunesse et leur vie adulte.

Durant la pandémie, des parents rapportent, sur des sites spécialisés, les problèmes vécus par leurs enfants et les situations conflictuelles causées par leur usage des réseaux sociaux. Ils estiment que les enfants ne sont pas prêts ni sur le plan cognitif ni émotionnel à composer avec un contenu et des options plutôt destinés à un public plus mature.

La commission fédérale américaine du commerce a intenté des poursuites judiciaires contre des plates-formes numériques, Facebook, YouTube et Disney, notamment pour avoir violé la vie privée des enfants, de les exposer à du contenu non autorisé et des relations risquées:

En 2019, une faille technique majeure a été découverte sur Messenger Kids, le pendant de Messenger destiné aux enfants, a permis à des milliers d’entre eux de clavarder avec des personnes non autorisées.

YouTube Kids, la version pour enfant de YouTube, on lui reproche son placement de produit insidieux dans son contenu et l’absence d’une modération rigoureuse des commentaires violents et ayant des connotations sexuelles.

Quant à Disney, il a été poursuivi pour avoir installé des logiciels espions qui collectent des données personnelles des enfants et sur leur comportement de visionnement sans le consentement de leurs parents.

Par Radio-Canada international

RDC: Félix Tshisekedi tente de renégocier avec la Chine les « contrats léonins » conclus par Joseph Kabila

L’exécutif congolais entame un bras de fer avec la Chine sur les contrats passés avec l’ex-président Joseph Kabila, dont les clauses sont jugées contraires aux intérêts du pays.

D’après les informations d’Africa Intelligence, le cabinet de Félix Tshisekedi cherche à remettre à plat les accords liant la RDC à la Chine, conclus sous la mandature de l’ex-président Joseph Kabila. L’exécutif congolais a dans le viseur le contrat passé en 2007 entre l’Etat et la Sicomines (Sino-congolaise des mines), une joint-venture associant la Gécamines (32 % des parts) aux entreprises publiques chinoises Sinohydro, China Railway Group, Zhejiang Huayou Cobalt Co et China Machinery Engineering Corp (68 %).

« Infrastructures contre minerais »

Ce contrat « infrastructures contre minerais » prévoyait le financement d’infrastructures par Pékin à hauteur de 6,6 milliards de dollars en échange de l’accès à une large partie du foncier minier dans les riches provinces du Lualaba et du Haut-Katanga (sud-est de la RDC). Il est très sévèrement jugé pour son manque de transparence par la Banque mondiale ou par certaines organisations, comme l’Initiative internationale pour la transparence dans les industries extractives (ITIE).

Plus encore, il était à l’origine d’une dette cumulée de la RDC évaluée en 2019 à environ 2,56 milliards de dollars, soit 40 % de la dette extérieure du pays . Les infrastructures promises en échange tardent également à voir le jour, à l’image du barrage de Busanga (240 MW), dont le chantier a été lancé en 2016.

Si les négociations entre Kinshasa et Pékin sont encore à un stade embryonnaire, la présidence de Félix Tshisekedi entend afficher sa détermination sur ce contrat, dont les clauses sont jugées particulièrement léonines pour la RDC. Les discussions devraient toutefois s’inscrire dans un cadre plus large que le seul projet « Infrastructures contre minerais ». Elles pourraient également concerner l’initiative chinoise de la Belt and Road Initiative (BRI, ou nouvelle route de la soie), un vaste projet géopolitique portée par le chef d’Etat Xi Jinping et qui vise à construire d’importantes infrastructures transnationales pour trouver de nouveaux débouchés à l’économie de son pays. La RDC pourrait jouer sur sa position géographique stratégique en plein cœur du continent pour faire monter les enchères.

Visite en Chine reportée

Les ambitions de Kinshasa de renégocier ses accords avec la Chine interviennent dans un contexte diplomatique particulier. Comme nous l’avions révélé le 05/03/21, Xi Jinping avait convié son homologue congolais à se rendre à Pékin entre fin avril et début mai. Or cette visite a finalement été repoussée sine die. Selon nos informations, ce sont les autorités congolaises qui ont demandé ce report – le déplacement devrait être remplacé dans un premier temps par une conférence téléphonique entre les deux chefs d’Etat, avant éventuellement de convenir d’une nouvelle date.

Pour expliquer ce report, Kinshasa a mis en exergue des questions d’agenda en raison du rôle de Félix Tshisekedi en tant que président de l’Union africaine (UA). Il est notamment attendu le 18 mai prochain à Paris pour le sommet sur le financement des économies africaines, organisé à l’initiative du président français Emmanuel Macron. Au cœur de cet événement figure la question très sensible des dettes contractées par les pays africains auprès de la Chine. Invité par la diplomatie française à y participer, Pékin n’a toujours pas confirmé sa présence.

Lu pour vous

Le Canada, meilleur pays au monde en 2021, selon un classement

Le Canada s’est hissé à la première place du classement 2021 des meilleurs pays réalisé par le magazine américain U.S. News & World Report et la Wharton School de l’Université de Pennsylvanie.

Le pays a progressé de la 3e position en 2019 jusqu’à atteindre la tête du classement cette année devant le Japon et l’Allemagne, arrivés deuxième et troisième, respectivement.

Pour réaliser ce classement, ses auteurs ont mené une enquête dans 78 pays, auprès de 17 000 personnes de différents profils : chefs d’entreprise, personnes ayant fait des études collégiales et appartenant à la classe moyenne ou plus et des citoyens ordinaires qui sont représentatifs de leur pays au niveau national.

Le Canada se classe aussi premier pays au monde dans les catégories « Qualité de vie » et « Objectifs sociaux ».

Le pays est également perçu comme ayant un bon marché de travail, respectueux des droits de la personne et attaché à la justice sociale.

De plus, le Canada s’est hissé au premier rang des pays en étant considéré comme non corrompu et respectant les droits de propriété.

Dans la catégorie « Influence culturelle », le Canada arrive en 14e position juste après le Brésil et avant Singapour. Les trois pays en tête de cette catégorie sont l’Italie, la France et les États-Unis.

En termes de puissance, le Canada se hisse à la 12e position. Les États-Unis, la Chine et la Russie occupent le haut du classement.Les 10 meilleurs pays au monde en (2021)

  1.  Canada
  2. Japon
  3. Allemagne
  4. Suisse
  5. Australie
  6. États Unis
  7. Nouvelle-Zélande
  8. Royaume-Uni
  9. Suède
  10. Pays-Bas

(Source : US News & World Report)

Par Radio-Canada international