ITURI: Pourquoi la mafia iturienne cherche la tête du Dg de la dgrpi Alain maurice Dzbo qui maximise les recettes dans la vision du chef de l’état Félix Antoine Tshisekedi

Sous l’impulsion du gouverneur militaire de l’Ituri, le Général Johnny Luboya, dans la lutte contre le détournement des deniers publics et la maximisation des recettes publiques, à travers le Directeur Général de la direction générale des recettes de l’Ituri (DGRPI) Alain Maurice, qui été son choix personnel pour insuffler un nouveau souffle au sein de cette régie financière de la province, il été entrepris des réformes au sein de la DGRPI pour répondre à cette volonté du gouverneur.

Alain Maurice, dès son arrivée à la tête de la direction générale des recettes de l’Ituri (DGRPI), s’est investi pour la modernisation des terminaux de perception de recettes de la province afin de barrer la route à la corruption et au détournement de deniers publics.

A cet effet le Alain Maurice a poursuivi le travail de la digitalisation des services de l’assiette fiscale amorcé par l’ancien gouverneur, Jean bamanisa. Jugé positif, Alain Maurice est allé plus loin pour digitaliser tous les actes de perception des recettes de la province.

Par ailleurs le DG avait jugé nécessaire de supprimer l’utilisation de timbres dans la mesure où il y avait déjà des terminaux qui devaient assurer le même travail.

C’est ainsi que ce dernier, en tant que l’autorité du secteur, a décidé de retirer tous les timbres du paysage de route, qui était utilisé avant pour ne laisser simplement que les terminaux qui sont appelés les P O S.

Ensuite un nouvel opérateur a été choisi pour s’occuper du secteur minier et de la taxe de consommation .

En ce qui concerne la bière, c’est une recette qui n’était pas visibilisé avant son arrivée, mais une matière qui est très intéressante. C’est pour cette raison qu’il a été décidé la mise en place d’un guichet dédié à percevoir uniquement la taxe de la consommation des bières.

Toutes ces stratégies ont permis, lors de la dernière évaluation de l’État de siège, de constater une embellie de bien de l’ordre de 103%.

Depuis le début de l’année 2022, la situation d’insécurité persistante ne permet pas à la régie de poursuivre son élan dans la perception des recettes publiques.

Voulant l’accuser d’utiliser illégalement le timbre, le DG a indiqué que le timbre est un instrument parfaitement légal qui est livré par la division urbaine des finances qui en assure par la suite le suivi.

Pour ce faire, le directeur général de la DGRPI avait procédé, en février dernier, a de permutation des agents dans certains points de perception de Mahagi et Djugu où l’incivisme fiscal a été notifié en novembre et décembre 2021.

Malgréé cette permutation, le numéro 1 de la DGRPI pensait déjà à la formation des gens à l’outil informatique pour mieux cerner le contour du nouvel outil de travail.

Mais cette politique ou décision prise par le DG la de la DGRPI n’a pas bien été accueillie dans les états major de la mafia, de gens habitués à la fraude et à la Corruption. Ces derniers, sous couvert de gens permutés, ont déclenché une action en justice contre Alain Maurice.

Autre point, la nouvelle taxation des produits brassicoles made in Kampala . Cette décision du DG de la DGRPI lui a attiré la colère de ceux qui sont considérés comme les puissants de cette province et ne veulent plus de la tête de ce dernier.

Ceux qui veulent la tête de Alain Maurice, prévoient déjà un remplacement de ce dernier par un membre de l’udps, parti présidentiel.

Sous son leadership, la Direction Générale des Recettes de la Province de l’Ituri (DGRPI) a réalisé un score historique dans la mobilisation des recettes publiques.

Déjà au dernier trimestre de l’année 2021, la DGRPI a mobilisé un montant évalué à plus de trois (3) milliards de Francs congolais, soit 148,8 millions de dollars américains.

Alors qu’au dernier trimestre de l’année 2018, la courbe des recettes était autour de 1 milliard de CDF, tandis que sous l’état de siège le chiffre réalisé en octobre et novembre 2021 a dépassé plus de 3 milliards Francs congolais sans inclure le dernier mois de l’année 2021.

Une performance obtenue malgré la suppression de certaines taxes perçues par les services des Transports et Voies de communication ainsi que l’incivisme fiscal observé dans plusieurs ressorts de perception à l’instar de Mahagi et Djugu.

Dans ce dossier en instrumentation, la grande question reste de savoir comment un sujet Hutu Rwandais pouvait avoir les informations de l’instruction dans le même moindre de taille.

Il n’est pas normal qu’un dossier en instruction soit mis sur les réseaux sociaux par un certain Shauri, qui est très bien connu par la justice congolaise pour avoir été plusieurs en prison.

D’après les sources proches du dossier, lors de la première instruction, l’avocat général de l’auditorat militaire avait déjà brillé par des pratiques non professionnelles notamment divulgation des éléments de l’instruction. Ce qui avait d’ailleurs conduit la DGRPI à récuser ce dernier pour impartialité.

Ce dernier, a encore repris avec les mêmes pratiques dénoncées lors de la première introduction qui d’ailleurs, ternissent l’image de la justice mais aussi du DG de la DGRPI.

Tous ces éléments prouvent réellement qu’il y a une volonté manifeste de nuire à la personne d’Alain Maurice en utilisant la justice comme prétexte.

A ce niveau de choses,il est tout clair que le nommé, Shaudi, qui se fait passer pour un membre de l’udps, veut tout simplement ternir l’image de ce parti qui a lutté pour l’instauration d’un état de droit en République Démocratique du Congo.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s