Jean-Claude Katende : « on peut réviser la Constitution à tout moment, mais ne touche pas à mon article 220 »

Le coordonateur de l’Association Africaine de Défense des Droits de l’Homme (ASADHO) Jean Claude Katende continue de mettre en garde contre la modification de l’article 220 de la Constitution. Ce débat est de nouveau soulevé par le député national et président du Parti Travailliste Steve Mbikayi. Ce dernier souhaite que le mandat du président de la République passe de cinq à sept ans, ce qui ne plaît pas à Jean Claude Katende, qui voit la recherche des intérêts partisans.

Jean Claude Katende estime que la Constitution peut être révisée à tout moment, mais pas pour des intérêts personnels. « On peut réviser la Constitution à tout moment, mais ne touche pas à mon article 220 », explique-t-il avant de renchérir : « nous ne devons pas accepter que l’article 220 de la Constitution soit révisé pour assurer la protection des intérêts individuels des quelques Congolais égoïstes ».

Cet article 220 a été à la hauteur de plusieurs tensions avec le régime de Kabila. Deux fois de suite, cet article qui contient le nombre de mandats présidentiels et la durée d’un mandat avait été tenté d’être révisé par le Front Commun pour le Congo, mais la population et l’opposition s’y étaient opposées.

Lu pour vous

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s