Obtention du passeport congolais à l’étranger : un parcours « interminable et peu probable »

Obtenir un passeport congolais en dehors de la RDC est un parcours « interminable et de fois peu probable », se plaignent les Congolais vivant à l’étranger. Il faut parfois de longues procédures et débourser plus d’argent que le montant habituel auprès des ambassades ou des représentations de la RDC, se sont-ils exprimés, jeudi 5 août à Radio Okapi. 

Depuis 2020, un Congolais vivant en Afrique du Sud dit toujours attendre son passeport. 

« J’avais appliqué le 3 mars 2020, j’ai payé une somme de 4040 rands, soit 281 USD. Lorsque j’ai vu que ça trainait après trois mois, ils m’ont dit que ton passeport est en cours. Et jusque-là il n’y a toujours pas de précisions », se plaint-il. 

Olivier qui vit à Livingstone en Zambie a quant à lui fait face à d’autres réalités dont les frais supplémentaires à payer. 

« Le prix du passeport qui nous a été présenté, c’était 160 dollars. Après il y a eu des frais supplémentaires : 10 dollars pour quelqu’un de l’ANR, et ensuite 20 kwacha [1,10 USD] pour la farde. Au total ça nous a fait 170 dollars et 20 kwacha. Le passeport a duré 1mois et deux semaines pour l’avoir », a-t-il déclaré. 

Hors de l’Afrique, quand on est à Paris, le passeport congolais s’acquiert après une galère, selon un autre congolais. 

« Tout est en ligne depuis l’avènement de covid. Vous payez directement en ligne. Ça atteint les 150 euros. Mais il faut avouer que sur ce site l’unique chose qui marche bien c’est le paiement. Le reste, il faut attendre plus d’un mois pour la capture. Un mois ou 45 jours pour le passeport. L’ambassade cause quand même beaucoup de préjudices aux compatriotes congolais pour faire leurs passeports », poursuit-il. 

Les exigences diffèrent donc, pour l’obtention d’un passeport congolais, auprès des services de représentation d’une ambassade à une autre, selon que l’on soit en Afrique ou en Europe. 

Une source anonyme nous a révélé que, certains dossiers de requérants parviennent à Kinshasa sans frais d’impression. Les ambassades les utiliseraient comme frais de fonctionnement en attendant la réception des leurs depuis Kinshasa. D’où ce retard dans l’obtention du passeport à l’étranger. 

Par Radio Okapi

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s