Les “hommes avares” s’opposent aux dépenses lors des rendez-vous au Nigéria

Les femmes du Nigeria doivent faire attention – les hommes se révoltent. Ils ne paieront plus pour des rendez-vous somptueux, n’offriront plus de cadeaux coûteux et ne donneront plus d’argent liquide sur demande. C’est du moins ce qu’affirme l’association des hommes avares du pays.

Il s’agit d’une création fictive – une réponse légère sur les réseaux sociaux qui a émergé au début de l’année en réponse aux préoccupations de certains hommes concernant le coût des sorties.

“C’est difficile d’être un homme au Nigeria, il y a trop de pression sur nous”, explique Fred Itua, 35 ans, journaliste à Lagos, à la BBC.

“Tout le monde attend tellement de choses de vous. Les hommes ne devraient pas être considérés comme des machines à dépenser, nous voulons aussi être choyés.”

Un autre homme a fait écho à ces propos, en déclarant sur Facebook qu’il avait l’impression de ne pas avoir la reconnaissance qu’il méritait pour l’argent qu’il avait dépensé pour des rendez-vous : “la plupart des mecs généreux sont considérés comme des objets à manipuler, à utiliser et à ne pas respecter pour leur générosité.”

Le buzz que l’association des hommes avares a généré sur les médias sociaux a donné lieu à une application, qui permettait à ceux qui la téléchargeaient de concevoir leur propre carte d’identité. Elle a été téléchargée plus de 50 000 fois en quelques jours.

“Les membres” devaient également faire le serment de donner du “shishi” (argot nigérian pour “rien”) aux femmes.

Mais certaines femmes étaient sceptiques quant à la capacité des hommes à rester fidèles à leurs principes – un point de vue résumé par un tweet montrant une photo d’actrice en mini-robe accompagnée des mots : “je me suis habillée comme ça chez lui et il a renoncé à son appartenance à l’Association des hommes avares”.

Mais comme beaucoup de blagues, il s’agissait en fait de quelque chose de très sérieux : comment les jeunes Nigérians et Nigérianes doivent se traiter mutuellement dans une relation.

Les rencontres au Nigeria peuvent être une affaire coûteuse.

“J’ai dû payer une facture avec ma montre”

Certaines jeunes femmes semblent attendre des hommes qu’ils prennent soin de tous leurs besoins, ce qui n’est pas donné.

Elles peuvent exiger les derniers gadgets, les derniers vêtements à la mode et le meilleur maquillage, ce qui coûte à quelqu’un des centaines, voire des milliers de dollars.

Leur compagnon doit également payer pour les soirées, ce qui peut entraîner des coûts cachés. Dans un contexte où de nombreux hommes au Nigeria ne gagnent pas beaucoup d’argent, la pression est grande.

Par BBC Afrique

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s